SPOKE ORKESTRA Slam

, par Marlene

André GIDE dit d’un livre qu’il est manqué si le lecteur en sort intact, je dirais d’un slam qu’il est foireux si l’auditeur en sort indemne.

Le slam n’est pour moi ni l’opposé, ni le contraire du poètiquement correct,
c’est l’ antidote : Un, lapin blanc, la parole revient à NADA. Troublant poète punk émule de Genet, Celine et W.Burroughs, rien que ça. Sa voix seule féconde un abysse de mystère. Deux, lapin noir, D’ DE KABAL rappeur "assassin", hors norme et un don schizophrène : il foudroie de terreur par les vombrissements de ces mélopés ou rassure tel un grand frère sous une rayonnante bienveillance. Trois, lapin blanc, FELIX alliant écriture trash et dandysme sulfureux, fronde le quotidien avec un cynisme et un détachement effrayant. Trois slameurs roses mis en musique par un curieux bidouilleur zoophile touche à tout, FRANCO MANNARA. Bercés par leurs contes innéfables venez vivre "la nuit d’enfer".

Vendredi sur la scène Scène Mer avec