SILENCIO DE METEM Opéra baroque / France

, par Marlene

L’ordinateur cogne, effleure et fait face au primitivisme entre musique classique et expérimentation sonore.

Ce projet sophistiqué prend des allures baroques quand le mouvement violent de la voix de la comédienne Camille Hamel rejoint la tribalité sanglante d’ Ybrid, reine du live hardcore européen. Mais surtout l’une comme l’autre, curieuses à l’extrême, donnent vie à des formes invisible, fantomatiques, zigzaguant sur un vocabulaire inconnu. Renvoyant à Dead can dance et Créature, cet objet sensible est défendu par le furieux label Ark-aik. Encore une fois la structure nous conduit aux confins paradoxaux de l’état régressif jusqu’à des révélations aux valeurs d’anticipations. Une chute abyssale à travers les âges revitalisant pour au moins les deux prochaines vies. "Silence" ça gronde.

Jeudi sur la scène Scène Mer avec