MEZUES

, par Marlene

Des éclats de poésie intimiste jetés dans le quotidien, des visions nocturnes, de l’onirisme, bref l’intrusion du fantastique dans leur musique est une de leurs nombreuses recettes.

Ils semblent sortir d’un univers étrange et inconnu mais que l’on a toujours gardé dans nos souvenirs. En effet, leur mise en scène nous replonge dans des délires enfantins, dans une ambiance cabaret où des accessoires de toutes sortes apparaissent. Sur leur musique originale et cuivré, il y a toute la magie d’une écriture aussi brouillardeuse et prenante qu’elle demeure humble et retenue, on passe du burlesque au grave, d’un rythme ska au classique, d’une voix grave à une voix plus aigu. Le travail des Mézues traverse mais aussi rassemble des pratiques artistiques différentes (Théâtre, danse…) et de façon étonnante, tous ces éléments émergent et s’engloutissent ensemble. De la musique expressionniste, de la chanson fantastique à tendance pop désynchronisée, oui mais ils renversent les valeurs un point c’est tout.

Dimanche Avec