FINAL FANTASY Pop-Fire / Canada

, par Marlene

Afin de définitivement renouer avec nos premières amours canadiens, on ne vous caches pas avoir rêvé accueillir les virtuoses révélations de la scène mondiale 2005 Arcade Fire.

L’échec consumé, nous ne sommes pas moins comblés car Owen PALLETT débarque avec un univers fantastique. Et ce monsieur représente le joyau brut du groupe phare, il en est tout simplement l’arrangeur musical et le violoncelliste. Déchirant, ce projet solo réserve une pop à cordes mélancolique, aux relents seventies, teintés de folk. Les amoureux de Mercury Rev, Divine Comedy ou encore Joseph Arthur tomberont dans le ravissement de cet homme-orchestre. La fantaisie finale repose dans le passage de l’élégance de l’album à la virtuosité rageuse de la scène. Le jeune prince subjugue la notion de héros musical avec la philosophie d’un robin des bois, pour rappeler que l’indépendance peut être synonyme de richesse. Et ce n’est pas non plus la dernière corde de son arche.

Samedi sur la scène Scène Mer avec